Après avoir choisi la meilleure agence pour vendre son bien immobilier, il est temps de penser au type de mandat à adopter. En effet, trois types de mandats sont proposés, à savoir le mandat simple, celui exclusif et celui semi-exclusif. Quelles sont les différences entre ces trois formules ? Pour aider les vendeurs à sélectionner la meilleure option, cet article dévoile les avantages et les inconvénients de chacun de ces trois mandats. Décryptage !

Mandat simple

Le mandat simple est un type de contrat avec lequel le vendeur a la possibilité de solliciter plusieurs agences pour la vente de son bien. En même temps, il pourra chercher lui-même des acquéreurs et conclure la vente. La commission n’est due qu’à l’agence qui a réalisé la vente. C’est le mandat idéal pour les vendeurs qui souhaitent conserver une certaine liberté. Il coûte d’ailleurs moins cher.

En revanche, avec le mandat simple, il est possible que l’agent mette moins d’énergie à trouver un acquéreur sachant que la vente pourra lui échapper. De plus, en optant pour cette formule, l’annonce va être diffusée par diverses agences, et le bien peut être proposé à différents prix. Ainsi, les acquéreurs potentiels risquent de négocier plus fermement sachant qu’ils pourront encore le tenter ailleurs. Le pire c’est que l’agence immobilière aura plus tendance à accepter la négociation dans le but de conclure la vente avant la concurrence. Résultat : le prix ne sera pas satisfaisant.

Mandat exclusif

Tout comme le laisse supposer son nom, le mandat exclusif est un contrat de vente engageant le vendeur auprès de l’agence placée en situation de monopole. Autrement dit, l’agent immobilier est le seul à pouvoir conclure la vente. En étant certain de percevoir la commission à l’aboutissement de la vente, il sera plus enclin et plus motivé à trouver un acheteur. Il utilisera alors tous les moyens à sa disposition pour optimiser la diffusion de l’annonce. C’est l’assurance d’un délai de vente plus court.

Il en découle toutefois un inconvénient : la vente du bien sera totalement entre les mains de l’agence immobilière, ce qui signifie absence de liberté pour le propriétaire. Dans ce cas, si ce dernier trouve lui-même un acquéreur, il sera toujours contraint de passer par l’agence et donc de payer la commission. Autrement, il se doit de régler les dommages et les intérêts qui correspondent à ce montant.

Mandat semi-exclusif

Le mandat semi-exclusif se présente comme une sorte de compromis entre le mandat simple et celui exclusif. Avec ce type de mandat, l’opération est réservée à une seule agence immobilière, mais le vendeur conserve la faculté de vendre par lui-même. En d’autres termes, ce dernier peut faire sa propre publicité et conclure la vente sans passer par l’agence mandatée. Puisque c’est ainsi, cette dernière ne touche pas de commission, sauf dans le cas d’une clause spécifique.

Tels sont les avantages et les inconvénients de chacun des types de mandats. Il appartient alors à chaque vendeur de faire le bon choix selon le temps qu’il peut accorder à l’opération et à la liberté dont il veut disposer.

Fermer le menu